« Oh mon camion … ! »

A l’exemple du ténor, je pourrais chanter, non pas « Oh mon bateau ooooo ! » mais « Oh mon camion … ! », mon beau camion, le plus beau des camions, plus beau que celui du beau Léon, de celui d’Honoré, de Désiré, de Théophile. Mon beau camion qu’on m’a volé.
Nous n’irons plus sur les routes en « Yearling série spéciale ». Fini les coucous entre camping-caristes sur l’asphalte, les échanges de trucs plus malins les uns que les autres, les confidences des plus intimes de la part d’inconnus croisés ici et là. Terminé les escapades avec recherche incessante de l’aire gratuite, agréable, proche du centre ville, accessible, sans risque ni bruit, d’où l’on profite d’un panorama splendide et d’une piste cyclable, de la proximité d’un magasin Aldi ou Super-U, où l’on trouvera de bons vins pas chers, des fruits et légumes du pays, du soleil, des balades, de l’électricité pour la plancha … et surtout, où on capte la télé ! Plus jamais de corvée de vidange de la cassette d’eau noire, des eaux grises et du plein d’eau. Le GPS, même spécial camion, ne nous fera plus jamais traverser Bourg en Bresse par les ruelles du centre ville et ne nous conduira plus à travers les chemins vicinaux sous prétexte que c’est le trajet le plus court … pour se trouver face (trop souvent hélas) à de nombreuses barrières limitant l’accès aux véhicules de moins de 2m de hauteur, ce qui revient à interdire la présence des camping-cars sans l’afficher ouvertement, de les exclure. Aller camper ailleurs, il y a des campings pour vous, là-bas, c’est au fond à gauche.
Ça c’est pour les côtés un peu ombragés de ce genre d’engin voyageur. Côté soleil, plaisir, il y a cette terrible liberté d’aller , de parcourir et visiter nombre de villes et villages au gré des saisons, en fonction de la météo et des envies. N’en déplaise aux empêcheurs de camper en rond. Combien de « plus beau village de France », de châteaux historiques, de ruines classées, de marchés provençaux , de sentiers battus, de tours de vélo, de vins rosés de Provence, du Gard, du Rhône, rouge de Bourgogne, de Bergerac, de Bordeaux, de la vallée du Rhône ou  de Loire …
Combien d’apéros avec Nono, de planchas et de grillades, d’olives vertes, noires, rouges, de belges sympas, de Robert accueillant, d’anonymes paisibles ?

Restent les souvenirs.
Prochaine étape chez Monsieur Axa … à combien estime-t-il nos souvenirs ?

Publicités
Cet article a été publié dans balade, Divertissement, Voyages. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour « Oh mon camion … ! »

  1. ladyelle134 dit :

    Si Axa fonctionne bien, tu pourras continuer avec un autre camion ou bien est ce que sera trop dur ? Parce qu’un copain de voyage ça ne se remplace pas comme ça !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s