La porte de l’Empire Céleste

Lors de mon séjour à Hong-Kong, toujours en 1974, la ville était anglaise et pas chinoise, pas encore. C’était il y a quarante ans me direz-vous.
A cette époque, au siècle dernier donc, le paquebot France  faisait escale au port de la Rivière des Perles. Il avait douze ans, Giscard d’Estaing l’ayant condamné à la ferraille il bouclait son dernier tour du monde sous le pavillon bleu-blanc-rouge. Les fins observateurs pourront apercevoir sa fine silhouette sur l’une des diapos plus bas.
Quand je  ressors et regarde mes vieilles diapos, je me fais l’impression d’un vétérans étalant ses médailles. Moi, mon fusil était déjà un PENTAX et le chargeur ne contenait qu’un rouleau de pellicule tout à fait inoffensif. Ou presque …

Publicités
Cet article a été publié dans balade, Divertissement, Insolite, photographie, photos, souvenirs, Voyages. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour La porte de l’Empire Céleste

  1. vever02 dit :

    Jolie série sur Hong Kong.
    Bonne soirée.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s