Balades vosgiennes à la découverte du chamois

Dellière août 2016 68Au début de cette année, en janvier pour être plus précis, Alain et Brigitte ont quitté le Sud-Ouest cher à leur cœur pour venir goûter au plaisir de la rando en raquettes sur le toit des Vosges. Nous avions parcouru les crêtes du côté du Hohneck pour notre plus grande satisfaction.

Puis les jours se succédèrent jusqu’à ce mois d’Auguste semble-t-il favorable aux mariages. C’est ainsi qu’Annie et moi allâmes au Haut du Tôt entourés (entre autres) de Annie, Dany, Gisèle et leurs chéris réciproques pour congratuler Léo et Olympe. En même temps, Alain et Brigitte assistaient au mariage d’une nièce à Nancy. C’était l’occasion pour les bordelais de venir à la maison, véritable camp de base pour nos expéditions vers les ballons et la ligne bleue. Hélas, la météo n’annonçait rien de beau !
La première journée fut donc consacrée en une longue balade en forêt sous un ciel quelque peu grisatre, nous trouvâmes quelques champignons. L’après-midi, le soleil fit une apparition bienvenue. Nous en profitâmes pour plonger dans l’eau de la piscine dont le thermomètre affichait 29°.
Le lendemain nous fîmes sonner les réveils pour être à 09 heures au Hohneck. Si ce dernier est magnifique sous son manteau de poudreuse, il faut venir en été pour surprendre les chamois qui peuplent ses environs immédiats. Nous pûmes approcher sans difficultés les caprins alpinistes qui se laissèrent observer aisément avant de filer et disparaître vers les sous-bois. J’avais accompli la mission confiée quelques mois plus tôt de les mener au plus proche des chamois. Pour tout arranger, il faisait très beau contrairement aux prévisions.
Notre chemin nous mena ensuite vers le « lac vert », magnifique retenue d’eau dans l’écrin de sapins, avant de nous arrêter à la ferme auberge du gazon de faing pour y déjeuner des traditionnelles « toffayes ». Un tour de lac de Gérardmer plus tard, les filles faisaient les boutiques de la Perle et revenaient avec une quantité invraisemblable de serviettes éponge locales.
Après presque trois jours de franche camaraderie, d’amitié partagée, de rigolades, de petits plats, de vins pas trop mauvais, de souvenirs pas trop précis, d’échanges pas trop sérieux, Alain et Brigitte ont pris la route direction Groß Paris, Montmartre … non sans avoir emporté une douzaine d’œufs de chez « tété », des photos et quelques souvenirs en plus des bagages et des serviettes éponges

Publicités
Cet article a été publié dans balade, bon plan, Divertissement, information, photographie, photos, Restauration, Santé & bien-être, souvenirs, Voyages. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Balades vosgiennes à la découverte du chamois

  1. dany dit :

    Comme d habitude très belle narration et superbes photos…je t ai lu avec plaisir !! bravo..bises

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s