Er ist wieder da

Er ist wieder dàTu m’avais passé le bouquin et je te l’avais rendu un peu déçu, croyant, non, espérant autre chose. Plus tard j’ai trouvé la version cinématographique, allemande; je l’ai enregistrée avant de la regarder cet aprem alors qu’il pleut enfin, … ça fera pousser les chanterelles.
Je n’attendais rien en particulier de ce film qui débutait d’ailleurs de manière aussi tarte que le livre. Puis il y eut des « drôleries », gags et anachronismes étranges montrant le revenant en diverses situations, parmi une foule étonnée certes mais, comment dirai-je, … bienveillante. b 07J’avoue avoir ri à quelques reprises et de bon cœur, tout particulièrement au moment où, après avoir demandé à son « inventeur » de toucher le fil électrique d’une clôture derrière laquelle quelques vaches stupéfaites et l’œil rond passaient en paix. Celui-ci sauta en l’air sous l’effet du courant, le revenant se bidonne puis il y pose, lui aussi, la main et sursaute comme un cabri ! Aïe ! Ou encore lors de sa rencontre avec le parton du NPD ou dans la reprise caricaturale d’une scène célèbre et souvent plagiée de « la chute » … c’est bien fait, c’est comique, drôle et bien vu. L’acteur, Bruno Ganz, et même cité … Un moment je me prends à me demander si on peut rire de tout, même du moustachu, mais c’est passager.
b 01Ça c’est le bon côté, la farce, la face lisse pour les ceusses qui regardent TF1. A y regarder de plus près c’est effrayant comme film et je l’espère pas prémonitoire pour deux ronds. Oublions qui est à l’écran et remplaçons le maintenant par une certaine (qui apparaît à un certain moment) et dont il est inutile que je te précise le prénom, tu sais de qui je parle. Mais tu peux tout aussi bien la remplacer, elle, par le nabot, ça marche aussi. Alors c’est plus le même film. Le type qui se prend un coup de jus avec le fil de la clôture et l’autre qui prend la même secousse, ben c’est peut-être pour nous dire qu’Il est fait comme n’importe qui, que c’est pas un surhomme comme les cons pourraient le croire. Le pire est à la fin. Filmé façon « strip tease », on y voit un Adolf à l’arrière d’une Mercédes décapotée, comme à la belle époque. Il roule dans les rues de Berlin et salue, le bras tendu, … et tous, à de rares exceptions lui répondent du même salut !
ça n’étonne personne de le voir ainsi ressuscité, sont presque tous fascinés comme en 1933. Leur truc à tous c’est le selfie avec le monstre … l’image. Jamais le fond. Un seul vieux type à vélo lui fait un doigt d’honneur. Pour l’honneur de la race, il y en eut un … Dépêche toi de regarder ce film qui vaut bien plus que le livre, selon moi.

b 08 b 09

images extraites du film « Er ist wieder dà » de David Wnendt

Publicités
Cet article a été publié dans Actualités et politique, Cinéma, Divertissement, Hobbies, information, Insolite, Livres. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Er ist wieder da

  1. lorane dit :

    Ah, je trouve enfin comment on laisse un commentaire (j’avais perdu la manip’).
    Ben oui, je vais le voir. Je ne savais même pas qu’il était sorti, en fait… Moi, j’avais trouvé ça drôle. Après, je ne sais pas si tu as feuilleté Fuck America, du même auteur que le Nazi et le Barbier. Complètement décalé, Hilsenrath!
    Quant à rire de tout: il y a des gros sabots intelligents, parfois. C’est rare.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s