Séjour normand

Voilà déjà quelques années qu’on débute l’automne par un voyage au soleil, direction les îles Canaries, les grandes plages et l’océan. Cette année nous y sommes allés au printemps, ça change un peu alors quand octobre pointa son nez nous partîmes vers d’autres rivages, ceux de Normandie.
Il y a comme ça des coins de France qu’on ne connaît pas encore, la baie de Somme ou le pays basque par exemple. Donc on a réservé quelques nuitées dans une résidence au dessus de Honfleur pour commencer puis un hôtel à Luc sur mer.
Dès notre arrivée, dimanche en milieu d’après-midi, nous nous sommes rendu à Honfleur. C’est ravissant, touristique en diable et les terrasses étaient bondées d’une foule de curieux emmitouflés vu que, si le ciel était d’un bleu azuréen, le vent refroidissait même les plus chaleureux. Un kir normand (cidre et fraise) et quelques photos plus tard nous planifions nos visites attablés au soleil. Pour commencer, nous réservions la matinée du lundi pour visiter le musée Eugène Boudin avec sa riche collection où l’on peut voir des Monet, Courbet mais aussi et qui m’ont particulièrement séduit : Pelez, Granchi-Taylor, Denneulin et, pour la première fois, un Geoffroy : « un futur savant » (Geoffroy était le voisin de tonton Félix …) La matinée était richement occupée. L’après-midi nous empruntâmes le pont de Normandie pour nous rendre à Etretat où l’on chemina vers les fameuses falaises.
Mardi, après une dernière virée à Honfleur, quelques dégustations de produits locaux très peu alcoolisés, nous sommes allés vers Cabourg et ses villas de pauvres pour revenir, en longeant la cote, par Deauville célèbre pour son casino, ses planches et le cinéma. On s’enferma dans une salle obscure pour voir un joli film, étonnant et remarquablement interprété par, entre autres, une surprenante Nathalie Baye : « juste la fin du monde »
Mercredi escale spirituelle à Lisieux, au pays de Thérèse, avec sa cathédrale, sa basilique et un vent toujours aussi froid. Ensuite ce fut un tout autre registre, celui du souvenir exposé au Mémorial de Caen.
Jeudi, une longue balade nous conduisait vers Courseulles avec ses étals plein de coquilles fraîchement pêchées. Pose souvenir à Asnelles où mon père fut envoyé dans sa prime jeunesse, en préventorium. Dès après la guerre de 14-18, la SNCF traitait avec sérieux les problèmes de tuberculose pulmonaire des employés et enfants de cheminots. Il ne reste plus rien aujourd’hui de ce vaste édifice critiqué par la municipalité de l’époque qui émit un avis défavorable à son installation et, selon l’OT de Asnelles va décourager de nombreuses familles originaires de Paris et de la région parisienne, propriétaires des riches villas. Ensuite nous nous rendîmes à Arromanche où le débarquement de juin 1944 dut tout autant déplaire aux riches propriétaires des mêmes villas. Quatre bus de touristes anglais avaient débarqué et envahi la place du village. Sur la route de Bayeux, nous fîmes d’abord un arrêt sur la falaise qui domine l’océan d’où l’ennemi viendra, à la batterie longue de Longues sur mer puis, tout à fait par hasard, à l’abbaye de Longues. On y fût accueilli par un type sympa, un ancien flic devenu gardien du site classé. Il nous laissa aller, nous montra ses pommiers (bios) et nous offrit (en prime!) de repartir avec toutes les pommes que nous voulions de même pour les potimarrons … Arrêt au cimetière canadien de Benny sur mer, avec ses alignements de tombes de gamins de 20 ans … Enfin, on termina la balade par Bayeux. Encore une cathédrale, de vieilles rues, vieilles maisons à colombages. Une erreur de ma part me fit penser que la célèbre tapisserie n’était pas visible ici mais dans un musée parisien, nous ne vîmes donc pas les 70 mètres de ce que l’on désigne comme « la première bande dessinée historique » … On se consola, le soir même, avec quelques crêpes à la « paillotte » de Luc sur mer.
Vendredi, après un délicieux petit dej face à l’océan balayé par les vents, on rentrait at home.

 

 

Publicités
Cet article a été publié dans balade, bon plan, Cinéma, Hobbies, photographie, photos, Restauration, Santé & bien-être, souvenirs, Voyages. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Séjour normand

  1. Marcorèle dit :

    Ça donne envie…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s