Cinéma : économie en temps de guerre

2   4   6

Je vais voir JM samedi, j’en profiterai pour lui amener quelques films ayant la marine pour cadre, genre corsaires et compagnie. Dans le lot qu’il pourra transférer sur son ordi, figurent les célèbres « Tora ! Tora ! Tora !» et « la bataille de Midway ». Je viens tout juste de les revoir, c’est long, plus de deux heures chacun, plein de raccourcis, de boules de feu et d’intrigues assez médiocres. C’est fait pour épater le cow-boy sans fâcher le bridé.

606

version Pearl-Harbour

618

version Midway …

Je les visionne l’un après l’autre, comme une suite logique de l’histoire de la guerre dans le Pacifique, Midway étant donné comme le match retour de Pearl-Harbor, un partout, balle au centre. C’est pas le côté historique, véridique, tronqué, partial ou fantasmé de la vérité, que sais-je, ce sont les films eux-même qui m’intéressent. Et là c’est, pour moi, la surprise ! Le second film emprunte 5pas mal de séquences au premier ! D’abord, je me dis « tiens ! j’ai vu les mêmes images, ou presque … » puis je confirme : la même auto qui finit dans une porte de hangar, le même bombardier qui se pose en catastrophe, le même mitrailleur qui descend des « zéros » à 7Pearl-Harbour comme sur la plage à Midway, les mêmes explosions sur les navires, les mêmes largages de bombes d’ailleurs utilisés plusieurs fois dans le même film. Il y a aussi des trucs qui ne fonctionnent pas comme le crash final du pilote « Charlon Heston » au commande d’un avion à hélice qui explose sur le pont avec un avion sans hélice  pour redevenir un avion à hélice …8 La fox à fait des économies sur ce coup là en reprenant des images déjà diffusées, en utilisant des séquences historiques (le crash), en utilisant des images de portes-avions américains pour désigner des japonnais, etc. Du bricolage sans importance pour le 9spectateur qui, au font, n’est venu voir qu’un film d’aventure avec Charlton Heston et ses Ray-ban, Henry Fonda, Robert Mitchum ou encore James Coburn.

En attendant, souvenons-nous que ces batailles provoquèrent 2500 morts pour l’une, 3300 pour l’autre !

Publicités
Galerie | Cet article a été publié dans Cinéma, Divertissement, extraordinaire, information, Insolite, photographie, photos. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Cinéma : économie en temps de guerre

  1. brij'ton dit :

    pourquoi ne pas ajouter: »la canonnière du Yang Tsé « ou même « le Crabe tambour »

  2. bizber dit :

    Je lui en apporte 25 ! de quoi passer quelques soirées en mer car le départ (si j’en crois mon petit doigt) ne devrait plus tarder … soyons patients.
    Dans la liste : le crabe bien entendu, mais aussi : 1492, Christophe Colomb; Sauvez le Neptune; Capitaine Morgan ou encore Le Grand bleu; À la poursuite d’Octobre Rouge ; Cargos, la face cachée du fret; Le Pirate des mers du sud …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s