Les crânes de Craonne

Séquence souvenir aujourd’hui.
Ils ont pris le chemin des dames pour s’en aller verser une gerbe sur les 200 000 morts victimes d’un abruti de militaire (pléonasme ?) le tristement célèbre général Nivelle !
« Pourquoi on n’a pas fusillé ceux qui nous ont fait faire ça ? » se sont longtemps demandé les rescapés. Jeme le demande aussi …
Contre la barbarie, en avril 1917, sur ce printemps de merde et de sang a fleuri une fragile chanson, adieu la vie, adieu l’amour, adieu toutes les femmes, la chanson de Craonne. Celui qui était surpris à la chanter pouvait être fusillé. Ceux qui ont mis la crosse en l’air, ceux qui ont refusé de marcher, ceux qui ont refusé de mourir et se sont mutinés ont été condamnés à mort ! le nombre de condamnations est estimé à 3 500 et les exécutions effectives à 60 ou 70.
Pas même une balle ou un coup de pied au cul pour le général … mais une jolie médaille sur sa poitrine de charogne. De quoi vomir.
Écoutez ou ré-écoutez :

Un reportage de Daniel MERMET de 1997

Il y a cent ans, au Chemin des Dames, tout ceux qui montaient tombaient dans le ravin. 40 000 en sept jours, …

Publicités
Galerie | Cet article a été publié dans information. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s