Visite atypique au musée d’Épinal

image trouble d’un orchestre troublant
un public étonné et attentif

A l’occasion du 25ème anniversaire de la rénovation du musée départemental d’art ancien et contemporain d’Epinal, ce week-end, ce produisait l’Ensemble AMALGAMMES, compagnie composée de comédiens-danseurs et de musiciens d’univers différents (baroque, classique, contemporain, jazz) sous la direction du chef d’orchestre Christophe Mangou et de la metteur en scène Julie Martigny (deux représentations, l’une à 14h30 et l’autre à 16h). Cet ensemble orchestral, à géométrie variable, naviguait entre les salles pour une promenade théâtrale et musicale au long du nouveau parcours.
Nous étions à la première.
Nous avions déjà connu ce genre de parcours, dans un musée, accompagnés par un acteur, c’était en janvier dernier à Nancy. Aujourd’hui les acteurs-musiciens débutèrent le show parmi les visiteurs qui patientaient dans le hall. Chorégraphie lente et muette bientôt suivie par une intonation  résonnante des instruments pour ne pas dire une détonation, d’abord la clarinette, puis le cor, le hautbois et le violon. Dans  l’escalier puis dans chacune des salles, ils nous firent entendre une musique à laquelle s’ajoutait parfois une voix. Le chef semblait diriger un orchestre de sourds-muets tant sa gestuelle semblait empruntée au langage des mal-entendants. La musique fut parfois classique, d’autres fois inspirée par la jazz ou la musique contemporaine dodécaphonique … nous eûmes même une variation pour asthmatiques avec une soliste éternueuse c’est vous dire l’éclectisme ! Moussorgski, Les Tableaux d’une exposition est le leitmotif qui plane dans les couloirs lors des transhumances qui nous conduisent d’une salle à l’autre, découvrant le nouveau parcours avec des œuvres sorties des caves proposées à nos regards curieux. Le Lorrain, Rembrandt, De la Tour, Brueghel, et les régionaux (je sais Claude Gelée dit « Le Lorrain » est né pas loin de là, tout comme de la Tour …)Waidmann, Guingot, Prouvé et Gallé et aussi un artiste inconnu de moi mais sans aucun doute prolifique puisqu’il y a pas mal de ses œuvres ici (peut-être un gars du coin) : Anonyme, et encore tant d’autres qui nous montrent des paysages, des « scènes de genre », des portraits, des « Vanités » ou des natures mortes et des peintures historiques. Merci Victoire, grâce à ta dernière révision, je connais parfaitement les genres.
Bref, alors que dehors il faisait un temps de chien avec pluie, brouillard et vent glacial, nous déambulions devant des trésors retrouvés et regroupés pour le plaisir des amateurs d’art, d’histoire, de beau, de pur ou simplement de temps calme … Ça vaut vraiment le détour car le musée d’Épinal propose un bel assortiment de vieux cailloux que les férus d’histoire apprécieront, de vieux meubles extraordinaires, et au premier ce nouveau parcours tout en peintures fraîchement sorties des ateliers de rénovation. Oublions le second étage consacré à l’art caca à la con contemporain. En plus c’est pas cher et pour les pauvres ou les radins, des visites guidées sont proposées chaque dernier dimanche du mois à 16h  pour découvrir les pièces majeures des collections du musée, entrée libre, sans réservation … pourquoi s’en priver ?
Alors bonnes futures visites et prenez autant de plaisir que nous.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s