Le bateau de jean-Marie ou comment construire un dériveur au coeur d’Epinal


titre

OUI OUI, on l’appelait ainsi car il ne disait (presque) jamais non. Toute un vie  que nous allons vous conter ici :

OUI OUI FAIT UN BATEAU.
Il construit un rêve en métal derrière chez lui mais ça a commencé bien avant, il était haut comme trois pommes, avec Jules Vernes en lecture. Faut pas laisser les enfants lire, ils se mettent à rêver et se perdent dans les nimbes d’un monde étrange et merveilleux où rien n’est impossible. C’est ainsi qu’adolescent, il construisit un turboréacteur et une fusée, une vrai, une qui décolle, monte droit dans le ciel, fonce vers les étoiles. Vers le ciel qu’il observe encore aujourd’hui de son télescope campé sous le toit de la maison lequel, par un ingénieux système s’ouvre vers la nuit où il voyage et rencontre Aldébaran dans le taureau, Cassiopée, Polaris, Acturus ou Véga la magnifique. Mais son rêve est maritime, il st marqué d’embruns, d’horizons rougeoyants, d’alizés, d’exocets et de dauphins dansants. Jules Vernes et Moitessier ont planté une graine au fond de ses yeux et  cette graine va germer, va envahir son esprit, son être, sa vie. En 1987 il acquière un plan de bateau de près de 12 m par 4 m…. c’est parti.
Son projet est de construire une coque en ferrociment alors il se lance dans les  calculs. Une étude longue et minutieuse qui débouche sur un constat : le matériaux n’est pas adapté à son projet. Quelle autre solution sera mieux adaptée ? Il sait que l’on construit des bateaux en bois, en alu, en acier, même en papier. N’est-ce pas dans « Robur le conquérant » dit-il que Jules Vernes, en 1886, imagine un «Albatros» volant plus lourd que l’air et mu par l’électricité ? Reste à savoir quelle matière l’ingénieur Robur avait employée pour la construction de son aéronef ? Qu’était cette matière si dure que le bowie-knife de Phil Evans n’avait pu l’entamer et dont Uncle Prudent n’avait pu s’expliquer la nature ? Tout cela il le sait, il l’a lu et s’en souvient. Il choisira non pas le papier comme Robur mais l’acier pour de nombreuses raisons dont le coût de revient (environ 3000 € ) et le côté pratique lui permettant de modifier facilement ou intervenir plus tard sur la structure. Le nom de son bateau s’impose, ce sera l’Albatros …

Il élabore son projet et les moyens associés. Son sous-sol se transforme petit à petit en atelier de mécanique avec tour (le même que celui de Marius dans la trilogie de Pagnol, pour les cinéphiles, se plait-il à évoquer histoire de dater l’engin ….. Mais il est très précis et fonctionne parfaitement ajoute-t-il pour nous rassurer)fraiseuse, presse, colonne, …. Mais la place vient vite à manquer alors il creuse un second sous-sol qui sera réservé aux compresseurs. En même temps, il récupère tout ce qu’il peut de plomb pour le lest. Avant toute chose, trier le plomb et le fondre. C’est dans sa salle à manger au sol protégé de bâches qu’il prélève le plomb de batteries. Long travail ingrat. Ensuite il construit de quoi le fondre et remplir des lingots de 11 kg. Plus tard il fondra l’aluminium.
Maintenant que le matériaux est choisi et le lest suffisant, il faut commencer par coter et tracer les « couples ». C’est l’ossature de la coque, comme les côtes du squelette. La salle à manger et le salon vont se transformer en atelier de traçage. Réalisées sur un contre plaqué et ensuite découpées dans du papier comme un patron de couture, les formes serviront à l’assemblage par soudure du fer plat d’acier de 8mm. C’est le début de l’apprentissage du métier complexe de soudeur …

Publicités

2 commentaires pour Le bateau de jean-Marie ou comment construire un dériveur au coeur d’Epinal

  1. et il est où ce bateau ? Attention je suis Spinalienne de naissance, je connais bien, pas de blague ! Bonne soirée !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s