Les vireurs virés !


On se souvient que le bateau était « posé » (pour ne pas dire coincé) dans des vireurs spécialement conçus par Jm. Cette drôle de mécanique permettait de faire tourner le bateau comme un poulet en broche … Avantage certain pour souder dans des conditions idéales comme pour atteindre facilement toutes les parties de la coque en cours de construction même et en particulier lors du sablage et de la peinture. Mais il arriva un moment où ces imposants supports ne servaient plus, un temps où « retourner » le bateau n’avait plus aucune utilité. Un temps où il fallut envisager le démontage des vireurs …

L'Albatros "prisonnier" des vireurs

L’Albatros « prisonnier » des vireurs

Laissons parler Jm.
Demontage du vireur avant.3-1024x1024Aujourd’hui je vais te raconter le démontage des vireurs , cela à été le plus éprouvant pour moi. Vais-je m’en sortir sans blessure ?
Malgré que le premier vireur puis le second n’était plus en contact avec les roulettes de virement, tous les rayons étaient sous fortes tensions mécaniques.  Bien souvent je ne pouvais pas atteindre la soudure, alors je tronçonnais la cornière où je pouvais sans connaître la force sur le rayon !
J’étais en équilibre instable sur un escabeau, tenant à 2 mains la grosse meuleuse deDemontage du vireur avant.1-1024x1024 5 Kg. Elle tourne environ à 6000 trs/min avec un disque de 230 mm. Au moment du débridage, le reste de la soudure cassait avec force et fracas. Il ne fallait surtout pas que le disque coince dans la saignée que je pratiquais, sinon c’était la chute assurée. J’ai vraiment crié un grand « ouf » de soulagement quand tout fût terminé.
A part quelques frayeurs de débridement, de claquement, tout c’est heureusement bien passé. Le bateau est maintenant soutenu par des fers U de 100 placés en travers dessous.
Restait à virer les vireurs inutiles
Le transport du vireur arrière n’a pas posé trop de problèmes pour le sortir du chantier. Le vireur avant, nous l’avons déplacé suspendu au-dessus du bateau pourLes vireurs apres demontage.2-1024x1024 l’amener sur l’arrière. Je le tenais à l’horizontal, comme je pouvais. Tel un funambule j’avançais sur le pont du navire alors que ma compagne restée en bas poussait le portique pour conduire le vireur  vers l’arrière et le poser sur le premier.

Et voilà l’Albatros comme sorti de sa gangue. Il nous apparaît dans toute sa rondeur, sa hauteur, sa force et son élégante allure jusqu’ici soupçonnée. Reste à aménager les cabines, la cuisine, installer le moteur, les instruments de navigation, les réservoirs, les banquettes, la table, l’éclairage, le chauffage, la déco, etc …
Au final, dis-je à Jm, je me demande si je n’ai pas plus de place dans mon camping-car ….

L'avant du bateau-1024x1024

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s