Retour vers le futur


Fin 2013 je publiais ici l’image de l’Albatros, le bel oiseau blanc. Deux années depuis ont coulé au fin fond du temps, deux années de travail autour de la ferraille, deux années à tisser le futur départ, à préparer l’envol (si je peux m’exprimer ainsi vu qu’il s’agit d’un bateau …) Je suis retourné sur le chantier naval cette semaine. Récit.

bizber 160224 albatros 01

le dérive

bizber 160224 albatros 23Premier constat, l’Albatros n’a pas encore déployé ses grandes ailes, il gît toujours derrière la maison de Jean-Marie, tel un oiseau blessé, une bâche bleue le recouvre comme on protège un malade. Mais qu’a fait JM durant tout ce temps ? Pour commencé, il a peint l’intérieur, en rose … puis il a construit le safran et la dérive … puis il a fait venir le mât de Bretagne, directement jusque chez lui, pas si évident, ne souriez pas, … puis il a préparé son départ … puis il a reconstruit le hangar qui croulait sous le poids des ans … puis il a stocké du bois pour fondre le plomb … puis il a fait au moins 10 000 calculs, visionné et stocké 15 000 documents divers sur 1270 DVD numérotés …

Je vois la dérive, magnifique ouvrage d’assemblage et de soudure, 125 kg d’acier.

bizber 160224 albatros 15

le puits de dérive

Nous allons ensuite dans la carcasse de l’oiseau. Welcome in the pink boat !
C’est un rose léger, nuancé de blanc qui couvre maintenant les parois et l’ossature. Au début ce devait être blanc mais des ennuis techniques … bref, il a fallu composer un mélange avec un antirouille haute résistance Rustol, rouge … ce qui explique le résultat final. Les hublots laissent passer la lumière, on ne ressent plus le frimas de l’extérieur. Penchons-nous sur le puits de dérive … je vous passe les détails techniques pour comprendre le système permettant de remonter cette sorte de nageoire ventrale (voir le plan joint). Bientôt JM va entreprendre l’isolation et la pose des cloisons …

Calcul

Calcul

J’ai pas trop de temps à consacrer à JM et il a tant à raconter, on va à l’essentiel. Je reviendrai bientôt, plus longuement … pour commencer : le but du voyage. Ça y est, je sais, c’est vers l’île de Mayotte qu’il naviguera, en passant par Bonne-Espérance, pas par le canal … Il faudra que je persuade JM de pousser encore un peu plus loin, vers le nord, vers Mahé … les Seychelles c’est autrement la classe que Mayotte !

L’autre projet important qui nécessite une quantité remarquable d’informations : le sous-marin. C’est joli d’aller sur l’eau, mais ça ne satisfait pas JM le bâtisseur, il se veut plus complet, plus ingénieux que Tryphon Tournesol, plus universel que Jules Vernes. Il conçoit des engins aussi vite qu’on les rêve, genre Léonardo Da Vinci, la barbe en moins et le talent de peintre réservé à la construction navale. Et puis, la mer, c’est vague alors que les fonds marins …

bizber 160224 albatros 26Dans son sous-sol façon Terminator, ou annexe de service du métro, il ouvre la porte de son bureau : des mètres linéaires de documents, de DVD, de bouées de sauvetage, d’imprimantes, d’outillage, de cassettes VHS, trois écrans et cinq ordi devant lesquels, tel le pilote du dernier Concorde, il s’installe et actionne les commutateurs. Des tours qui sauvegardent des tours, aucun réseau, les échanges se font via des DDE qu’il branche et débranche à la demande. Au cinoche, on se croirait dans l’antre d’un informaticien génial capable de hacker n’importe quel système et pénétrer jusque dans le slip d’Obama. Il collectionne sur ses supports numériques, en triple (au moins)(ça représente des téras, des « téo » en langage JM) le moindre essais, la moindre étude, le plus petit schéma, la facture, la documentation sur toute sorte de produit sans parler des documents sur ses homologues bâtisseurs de l’impossible. Ici c’est un russe qui construit un sous-marin à roulettes, là un américain qui refait le bathyscaphe dans son garage. Des submersibles verts, jaunes oranges qui donnent terriblement envie à JM. Allez JM, termine l’Albatros qu’on mette en chantier le « Sohal »

salle à manger devenue stockage

salle à manger devenue stockage

le mât attend

le mât attend

chantier naval

chantier naval

le sohal tang

le sohal tang